Les restes et les changements

Toute petite, la rue St-Norbert est vite oubliée à Montréal. Elle forme un lien entre le CEGEP du vieux Montréal et la rue St-Laurent, bordée de condos. Un bel article en anglais sur Spacing Montréal fait état des tentatives de sauvetage de la rue par les habitants du quartier, mais en vain.

Il y a une maison, directement en face du CEGEP, qui a survécu aux transformations du quartier, et à l’entrée de la rue, au coin de St-Laurent, une librairie hispanique avec une sélection de choix (livres bilingues inclus pour les intéressés) fait face aux bureaux de Juste Pour Rire.

Pour une petite rue inconnue à Montréal,  St-Norbert porte bien des symboles: l’éducation et le patrimoine architectural se font face à l’est – non sans contraste! – tandis que le commerce de la nouvelle génération d’immigrants et un des symboles de la force économique québécoise donnent sur une section de St-Laurent encore dans les limbes de la transformation.

St-Norbert fait partie d’un quadrilatère éponge (st-laurent / sherbrooke / maisonneuve / sanguinet) qui accommode les espaces festifs en été et représente une des opportunités de connecter St-Denis au coeur du Quartier de spectacles.

C’est un secteur qui semble avoir été oublié: ces quelques rues, qui abritent essentiellement des condos et des commerces de qualité variable semblent être les derniers morceaux du puzzle laissé là par les objectifs et programmes de la Ville.  Peut être pourrait-il susciter l’attention d’une des écoles d’aménagement ou d’architecture?   Il me semble que ces 1 600m2 à eux seuls contiennent des patterns et tendances montréalaises et que cet exercice pourrait bénéficier  à d’autres zones similaires dans Montréal.

À voir.

Advertisements